Retour

Christophe Hay

Présent à Taste of Paris sur le Théâtre Laurent Perrier le vendredi 10 mai de 12h à 12h30

Entre Blois et Chambord, Christophe Hay, jeune chef étoilé, vous accueille dans son restaurant La Maison d’à Côté à Montlivault pour une expérience culinaire unique où la cuisine fait honneur aux produits locaux, travaillés avec respect

À quarante ans, le loir-et-chérien Christophe Hay, fait partie du cercle très prisé et tant convoité des restaurateurs étoilés. Natif de Vendôme, ce chef sublime le terroir du Val de Loire et ses producteurs locaux pour offrir une cuisine riche et décomplexée dans le cadre contemporain de son restaurant gastronomique La Maison d’à Côté, à Montlivault, petit village en plein cœur de la Sologne. Selon lui : « Un restaurateur est un véritable artisan. Il est primordial de traiter le produit du départ (producteur ou jardin) et l’amener jusqu’au bout afin de faire vivre des moments uniques aux clients ».

Après avoir œuvré pour deux grands noms de la cuisine française, Éric Reithler à Blois et Paul Bocuse en Floride, Christophe Hay revient dans sa région natale avec l’acquisition en 2014 de La Maison d’à Côté où il propose une cuisine « créative, moderne et végétale » en privilégiant les petits producteurs locaux. Le succès ne se fait pas attendre, puisque, dès la première année, il est récompensé d’une étoile au Guide Michelin. « Nous n’étions pas vraiment préparés, il manquait de la vaisselle et de la décoration. Lorsque l’inspecteur est venu ça faisait à peine trois semaines que nous avions ouvert».

Élevé dans le respect de la nature, le chef travaille avec une vingtaine de producteurs locaux, avec qui il partage les valeurs de qualité et d’authenticité : poissons de Loire pêchés de façon ancestrale par Sylvain Arnoult, volailles de Michel Angier, Boeuf Wagyu de Thierry Roussel, fromages de chèvre de Dominique Fabre, ou encore son propre jardin de 3000 m² à deux pas de ses cuisines (en autoproduction de mai à début novembre). « J’accorde une grande importance aux producteurs, je vais les rencontrer, discuter avec eux, voir leur produit, leur façon de travailler et j’achète au tarif auquel le producteur souhaite vendre, car chacun doit vivre et trouver de la satisfaction dans ce que l’on peut s’apporter mutuellement. Charge à moi de mettre en valeur le produit ! »

Dans l’idée de « rendre accessible la gastronomie à tous », le chef a également ouvert un côté Bistro qui garde le même axe avec une cuisine plus simple et plus décomplexée, dans un lieu un peu plus familial et des tarifs plus accessibles.

Christophe Hay porte également une attention particulière à l’ambiance et à la décoration de ses lieux avec le conseil de Caroline Tissier. « Quand on pousse les portes d’un restaurant, on entre dans un univers. La décoration se doit d’être à l’image de la cuisine et du chef. J’ai envie que mes convives se sentent bien avec l’idée d’un endroit cocooning ». Attaché à l’art de la table, amoureux de la porcelaine, le restaurateur a l’envie de bien faire : « D’ici un mois, on a le projet de changer intégralement le mobilier du restaurant pour plus de confort, en autres. Il est important d’apporter chaque année du nouveau, plus de dynamisme, pour faire évoluer notre maison ».

Au fil des saisons, Christophe Hay, son épouse Emmanuelle et toute son équipe, reçoivent chaleureusement chaque convive et proposent une cuisine du moment, attentive à la biodiversité, au terroir et au local.

Photos © Julie Limont

Partenaires