Retour

Bruno Doucet

La Régalade

« L’essence de ma cuisine repose sur trois éléments : le produit, l’assaisonnement et la cuisson » aime rappeler Bruno Doucet. Tout est dit, ou presque !

Né à Tours dans une famille de chasseurs, avec des grands-parents qui produisaient des fromages de chèvre, Bruno Doucet a longtemps hésité entre le métier d’astronome et celui de cuisinier. C’est la cuisine qui aura finalement ses faveurs, inspiré par les plats de gibier que préparait sa grand-mère. Il fait son apprentissage auprès de grandes toques, Charles Barrier à Tours, Jean-Pierre Vigato, ou encore Pierre Gagnaire, avant de racheter La Régalade en 2004, mythique adresse d’Yves Camdeborde où est née la bistronomie.

Il en conserve l’âme et la philosophie, servant une cuisine traditionnelle française chic à des prix bistrots, dans une atmosphère vivante et joyeuse. Le succès est tel qu’il duplique l’affaire en 2010 en ouvrant La Régalade Saint-Honoré, puis une troisième adresse début 2013, La Régalade Conservatoire, au sein du charmant Hôtel de Nell, dans un décor signé Jean-Michel Wilmotte.

A chaque fois, il conserve le même nom garant d’une même signature : celui d’une cuisine du marché généreuse et sincère mettant en valeur le travail de producteurs hexagonaux de talent dans une ambiance conviviale.

Treize ans après avoir exploité l’adresse historique du 14ème arrondissement, il s’en sépare en 2017. Ses deux établissements parisiens restent, des années après leurs créations, des références de la bistronomie parisienne.

Photos © Charlotte Lasceve

Partenaires