Retour

Dan Yosha

Balagan

« J’ai été élevé par les loups » aime affirmer sans sourciller Dan Yosha quand on le questionne sur son parcours. Une drôle de réponse à l’image de ce drôle de chef originaire de Jérusalem, qui met le feu à la scène gastronomique parisienne.

En réalité, il commence par faire la plonge dans des gargotes de Tel Aviv avant de se mettre aux fourneaux. En 2012, Assaf Granit (chef de file de la nouvelle cuisine israélienne, à la tête notamment du Palomar à Londres) le découvre dans l’émission israélienne « Game of chefs » et lui donne sa chance. Il devient chef de son restaurant à Machneyuda où il apprend à profiter de toutes les subtilités des produits qui l’entourent. En 2017, à 28 ans, il remplit sa valise des parfums d’Israël et s’envole pour Paris, où il prend la direction des cuisines du tout nouveau Balagan qui reflète sa personnalité sans concession.

Le nom de ce restaurant, signifiant « joyeux bordel » en hébreu, ne ment pas : les chefs crient, tapent dans les mains, le niveau sonore est élevé, l’ambiance animée. La cuisine, elle, décape, délicieusement délurée et empreintes d’influences diverses et variées. Imaginé par l’Experimental Group (Prescription, Grand Pigalle Hotel, Hôtel des Grands Boulevards…), avec la complicité du chef Assaf Granit, d’Uri Navon et de la décoratrice Dorothée Meilichzon, Balagan s’est placé dès son ouverture au printemps 2017 en tête de cette vague gastronomique israélienne qui déferle sur les plus grandes villes du monde, Paris compris.

Partenaires