Retour

Mohammad Elkhaldy

Refugee Food Festival

Mohammad Elkhaldy vient de Damas en Syrie. À 16 ans, il met pour la première fois les pieds dans une cuisine et c’est le coup de foudre. 20 ans plus tard, sa réputation de chef dépasse les frontières de sa Syrie natale, de Dubaï au Caire, en passant par le Liban.

Ce chef, aujourd’hui âgé de 39 ans, a déjà une expérience à en faire pâlir plus d’un : il est à l’origine de l’ouverture de plusieurs restaurants en Syrie, où sa notoriété s’est rapidement développée, mais aussi en Egypte et à Dubaï. Ayant longuement étudié le « food design », Mohammad Elkhaldy n’en oublie pourtant jamais l’essentiel : la qualité et le goût des produits qu’il s’obsède à sublimer, notamment grâce aux alliances d’épices orientales qu’il associe à ses plats.

En 2015, contraint de quitter son pays en guerre, il arrive en France, après avoir traversé l’Italie, l’Allemagne et le Danemark. Il exerce maintenant ses talents exceptionnels à Paris, où il développe son activité de traiteur, avant d’établir son propre restaurant d’ici quelques années. Il s’attache désormais à faire partager ses saveurs et l’immense richesse de la culture syrienne.

« Ce que j’aime plus que tout dans la cuisine, c’est la toute première bouchée, le soupir de bonheur quand c’est bon. »

C’est en France, lors de ses participations au Refugee Food Festival (dont il est le chef emblématique) que cet ambassadeur de la cuisine syrienne collabore avec les plus grands : en 2016, il est aux fourneaux aux côtés de Stéphane Jego (L’Ami Jean), puis à ceux de Bertrand Grébaut (Septime et Clamato) en 2017. L’année dernière, il lance un mélange d’épices co-créée avec Olivier Roellinger et collabore avec César et Michel Troisgros (Maison Troisgros).

Partenaires