Retour

Nicolas Sale

Ritz Paris

« Je vis, pense et dors cuisine » dit Nicolas Sale, l’éclat de la passion dans les yeux.

Pourtant, rien ne prédestinait cet enfant du quartier de Montmartre à Paris, à devenir Chef. Son rêve était de gagner le Tour de France. Finalement, entre des vacances dans la ferme de ses grands-parents en Mayenne et des études au lycée hôtelier de Montreuil, c’est en cuisine qu’il brûlera les étapes. Au fil d’un parcours sans faute, émaillé de grandes tables (La Maison Blanche, Lucas Carton, Potel & Chabot, Le George V et Le Meurice), il se découvre une réelle vocation pour la cuisine. À 34 ans, il prend son essor de Chef à l’hôtel du Castellet où il obtiendra la première étoile de sa carrière. Trois ans plus tard, il répète la prouesse à La Maison du Pêcheur au Cap d’Antibes, puis quitte définitivement la mer pour la montagne en 2010 où il obtiendra deux fois deux étoiles à La Table du Kilimandjaro et au K2 à Courchevel.

En 2016, le Ritz Paris lui propose de revenir à Paris pour y écrire la nouvelle histoire gastronomique de L’Espadon, y créer un pont entre le passé et l’avenir. Il relève le défi haut la main en obtenant deux étoiles pour La Table de L’Espadon et une étoile pour Les Jardins de L’Espadon, 9 mois à peine après l’ouverture, grâce à une cuisine à la fois généreuse, gourmande et délicate qui ne renie en rien l’esprit qui, depuis Auguste Escoffier, anime la Maison de la place Vendôme. Ce passeur d’émotions, élu Chef de l’année 2017 par le magazine Le Chef, décline sa cuisine et réinvente l’excellence à la française dans quatre univers, comme quatre chapitres : La Table de L’Espadon, sa signature gastronomique du soir (2 étoiles Michelin), Les Jardins de L’Espadon, expérience gastronomiquee du déjeuner (1 étoile Michelin), le Bar Vendôme, brasserie contemporaine et le Ritz Bar, dédié à la bistronomie française.

© Matthieu Cellard

Partenaires