Retour

Nina Métayer

Café Pouchkine

A moins de 30 ans, Nina Métayer, coqueluche de la pâtisserie parisienne, est la nouvelle chef de la création sucrée du Café Pouchkine.

C’est à des milliers de kilomètres de La Rochelle, son port d’attache familial, que sa vocation pour la boulangerie s’est révélée. Au Mexique plus exactement où, à l’âge de seize ans, elle rencontre un couple de boulangers français lors d’une année d’études dans le pays. De retour en France, bac littéraire en poche, elle passe son CAP boulangerie à La Rochelle avant de bourlinguer en Australie, dans une boulangerie-pâtisserie française réputée de Melbourne, puis dans la pâtisserie de restaurant à Dunsborough, Darwin et Port Douglas.

De retour en France en 2010, elle ressent le besoin de progresser et surtout le désir de maîtriser l’art du sucré. Elle intègre Ferrandi, puis peu après la brigade de Camille Lesecq au Meurice, où elle sera commis, puis demi-chef de partie. Amandine Chaignot lui confie son premier poste de second au Raphaël, avant de la nommer « chef pâtissier ». En 2015, elle rejoint le chef étoilé Jean-François Piège en tant que chef pâtissier pour l’ouverture de son « Grand Restaurant », rue d’Aguesseau à Paris. Le restaurant obtiendra 2 étoiles Michelin 6 mois après son ouverture.
2016 signe l’année de la consécration : son Choco Sarrasin est en compétition pour le meilleur dessert au chocolat de l’année au Guide Lebey ; elle est élue par ses pairs Pâtissier de l’Année 2016 par le magazine Le Chef ; et le guide Gault & Millau la distingue en novembre de la même année Pâtissier de l’année 2017.

Fan du Café Pouchkine de la première heure, Nina Métayer, qui a des origines russes par sa grand-mère, a été choisie par Andrey Dellos pour prendre la tête de la création sucrée du groupe au printemps 2017, à un moment stratégique où le groupe s’internationalise. Son challenge : proposer une pâtisserie très élégante, aux goûts francs et gourmands, représentative de l’identité franco-russe, à retrouver dans les deux salons de thés parisiens au rez-de-chaussée du Printemps de la Mode et place de la Madeleine.

Partenaires