arrière

Pierre Augé (Théâtre des Chefs)

La Maison de Petit Pierre

Il était une fois Pierre Augé, né à Béziers un beau jour de janvier 1979… Très vite, sa maman le surnomma Petit Pierre non pas à cause de sa petite taille mais parce que son papa portait le même prénom que lui et que c’était plus pratique à la maison pour ne pas s’emmêler les pinceaux. Petit Pierre a eu beau manger de la soupe et devenir grand, il est resté Petit Pierre aux yeux des siens… Si bien qu’en 2009, lorsqu’il rachète le restaurant à son papa, il le baptise naturellement… « La Maison de Petit Pierre ».

La cuisine, il l’a dans le sang : son grand-père était boucher-berger et son père charcutier-boucher-traiteur et lui ont donné le goût de la cuisine. Très tôt, il met la main à la pâte : à douze ans en salle, à quatorze en cuisine et comme il adore ça, il décide de faire l’école hôtelière.

Son BEP en poche, il monte à la capitale pour peaufiner son talent. Pendant dix ans, il enchaîne les expériences : restaurant Eric Frechon, Le Taillevent, Le Pré Catelan, Les Elysées du Vernet, La Régalade du temps d’Yves Cambeborde, Sketch à Londres… Jusqu’à décrocher sa première place de chef à l’hôtel Murano et au Kube Hôtel.
En 201, la France découvre sa bouille et son accent chantant, lors de la première saison de Top Chef où il réussit le challenge de se classer finaliste et c’est quatre ans plus tard, l’expérience étant passée par là, qu’il devient le grand vainqueur de la 5e saison du célèbre programme culinaire.

Depuis toujours, Pierre Augé s’implique dans la lutte contre le gaspillage alimentaire. Au quotidien, il applique ce principe en prônant l’utilisation de toutes les parties des produits. Avec un brin de créativité et d’audace, il est facile de ne rien jeter. C’est même une question de respect, envers l’environnement et toutes les personnes qui ont travaillé dur pour les produire. Tout est bon dans les carottes, même les fanes qu’il incorpore dans du beurre. Pourquoi jeter les parures de biscuits quand on peut les recycler en crumble… Respecter la nature et jeter le moins possible est une réflexion qu’il mène quotidiennement dans sa cuisine avec ses équipes

La cuisine de Pierre Augé, c’est le produit avant tout. Des ingrédients méditerranéens de qualité dénichés au marché de Béziers, et chez des producteurs locaux passionnés avec qui il travaille. Avec un seul mot d’ordre : le respect de la saisonnalité. Le produit, star de l’assiette, est bichonné, dorloté, pour donner le meilleur de lui-même.Trois/quatre ingrédients, pas plus, se mêlent dans ses mets avec une évidence : faire bon. Bistronomique et néoclassique sont les deux termes qui conviennent le mieux pour décrire sa cuisine, à l’image du personnage, entière et conviviale.

22, avenue Pierre Verdier
34500 Béziers
04 67 30 91 85