arrière

Rafael Gomes (Secrets des Chefs)

Grand Coeur

Rafael Gomes est un chef brésilien de 34 ans au grand cœur et aux accents métropolitains. Il enfile sa première veste de cuisinier aux Etats-­Unis (Gramercy Tavern* et Eleven Madison Park***) et enrichit son parcours d’expériences internationales. Il cuisinera jusque sur les océans d’Alaska pendant plusieurs mois, au plus près de la nature et de la vie sauvage en mer. Puis, grâce au chef Mauro Colagreco, Rafael fait évoluer sa carrière en France.

En partageant l’immense passion pour les produits et les mêmes valeurs de perfection que son mentor, Rafael Gomes a su faire ses preuves auprès du chef argentin. Ils travaillent ensemble lors de nombreux événements à travers le monde et au Mirazur**, le restaurant 2 étoiles de Mauro Colagreco, situé à Menton. Leur collaboration est si prometteuse que ce dernier propose à Rafael la place de chef de cuisine au Grand Cœur.

Entre bistrot chic et brasserie, Grand Cœur est l’adresse parisienne du chef Mauro Colagreco.
Cet argentin solaire au cœur large a adopté la France il y a 20 ans. Il y a 9 ans, il a posé ses valises à Menton, dans le sud, à deux pas de la frontière italienne, en ouvrant Mirazur, son restaurant doublement étoilé, avec vue époustouflante sur la mer et cuisine lumineuse.

Sa cuisine, pas compliquée de prime abord, mais précise, évidemment exigeante sur les produits – de saison -, avec une affection particulière pour les végétaux. La cuisine de Mauro a l’apparence de la simplicité mais il n’en est rien. Le travail effectué en cuisine est grand, mais l’assiette est fluide, évidente. Alors que si l’on regarde la carte de près, chaque plat est une petite découverte et une invention.

Avec Grand Cœur, l’objectif, l’envie et l’esprit, c’est de créer un lieu de vie et de passage très ouvert, pour rendre vraiment accessible, sans les contraintes d’un restaurant gastronomique, cette cuisine généreuse et fine. Une brasserie pour les becs fins certes, mais pas seulement les becs fins initiés.

Cette nouvelle aventure, c’est le fruit de la rencontre avec Julien Fouin et Ludovic Dardenay, qui s’est progressivement transformée en amitié professionnelle. Les trois hommes s’entendent bien, partagent les mêmes valeurs sur la cuisine – la saison, le produit, le goût - et le plaisir d’entreprendre. Car ils sont profondément entrepreneurs tous les trois, mais avec une éthique et une approche engagées. fait plusieurs années qu’ils se croisent régulièrement et l’idée d’un lieu à Paris a mûri, lentement mais sûrement.