Retour

Pierre Marcolini

Il y a eu un « avant » et un « après » Pierre Marcolini dans l’univers du chocolat. Et pourtant, c’est par la pâtisserie que ce surdoué venu de Belgique a commencé sa carrière. Intuitif, charismatique et compétiteur, c’est un travailleur hors pair qui remporte concours après concours, et décide rapidement de monter son affaire. Depuis son premier atelier de 30 m2, il décide de faire les chocolats à sa façon, bien loin des codes de la chocolaterie belge des années 90 et remporte un succès immédiat. Ses bouchées élégantes, intensément cacaotées et garnies de ganaches délicatement épicées détrônent sans crier gare les bedonnantes « pralines » gonflées de crème au beurre qui emplissaient alors les vitrines Bruxelloise. Hyperactif infatigable, il se lance ensuite un défi visionnaire : produire lui-même sa propre pâte de cacao, acheter ses fèves, chose impensable à l’époque qu’il réussira pourtant brillamment, et dont toute la jeune génération investie dans le mouvement « Bean to Bar » s’inspire désormais. Porté par son engagement pour une production de cacao éthique et respectueuse de l’environnement, il met en place une charte en accord avec ses valeurs : interdiction du travail forcé des enfants, de l’utilisation du glyphosate, choix des meilleurs crus, et surtout, il entretient avec chacun de ses producteurs des rapports privilégiés garantissant une relation équitable et une production toujours plus qualitative et respectueuse de l’environnement.

Pierre Marcolini possède aujourd’hui pas moins de 45 boutiques à  travers le monde, et ne cesse de réinventer l’art du chocolat, s’affranchissant des codes et des traditions pour mieux régaler le monde.

Type copy in here

; ?>