Retour

Restaurant FERRANDI Paris

Cuisine Moderne, Créative

Un restaurant, 4 chefs issus de formations au sein de l’école FERRANDI Paris pour un menu à 8 mains proposé aux visiteurs de Taste of Paris.

Bagnard – Yoni Saada
En occitan, Pan Bagnat signifie «pain mouillé», sous-entendu d’huile d’olive. Terminologie directement voisine de l’italien pane bagnato, pain mouillé. C’est autour de ce produit, emblématique casse-croûte de la gastronomie française, que Yoni Saada a créé le concept de Bagnard. Une offre tournée sur le midi, avec une spécialité de qualité. Elu Concept de l’année 2014 par le Guide Gault & Millau, le projet a bénéficié d’une exposition médiatique orchestrée par le Guide qui a largement contribué à son succès immédiat. Yoni Saada, le Chef parisien du restaurant Miniatures a créé une gamme complète de Pan Bagnat et une carte 100% méditerranéenne. Cette carte, entièrement conçue par ses soins a pour objectif de proposer au public, des produits frais et de saison, préparés chaque jour par les équipes de cuisine.

bandeau ferrandi

Boulangerie Gontran Cherrier – Gontran Cherrier
Le parfum du pain en train de cuire, ses effluves qui embaument la maison, Gontran les connais depuis l’enfance. Né dans une famille de boulangers et de pâtissiers, il est passé par l’Ecole Ferrandi, puis l’Ecole de Boulangerie et de Pâtisserie de Paris, avant d’exercer à l’Arpège aux côtés d’Alain Passard et Lucas Carton avec Alain Senderens. Aujourd’hui, il propose ses pains dans 3 boulangeries de Paris et Saint Germain en Laye.
Rue Caulaincourt
Dans ce quartier historique du XVIIIeme arrondissement, métissé, jeune et franchement parisien, la boulangerie de la rue Caulaincourt conserve les codes de ce lieu classique et emblématique car elle témoigne d’un savoir-faire ancestral et universel, tout en contenant les signes de la modernité du XXème siècle. Les époques se mélangent, s’entrechoquent comme les pains du monde qui se retrouvent à tout moment dans ce lieu inédit.
Rue Juliette Lamber
La boulangerie du XVIIeme arrondissement, rue Juliette Lamber, répond aux mêmes codes mais adoucis pour s’adapter à cet autre quartier typiquement parisien, plus austère avec ses façades en pierre de taille, ses rues feutrées, cette ambiance calme et élégante. Sous la boulangerie, la production des pains, car la fraîcheur comme la croûte croustillante n’attendent pas…
Saint-Germain en Laye
La boulangerie de Saint-Germain en Laye, rue de la Grande Fontaine, a été conçue comme un vrai lieu de vie au centre de la ville. A vingt mètres de la place du marché, en lieu et place d’un ancien garage, les Saint-Germanois peuvent découvrir un espace totalement ouvert sur l’extérieur aux couleurs vives et gaies pour accueillir petits et grands. A cet effet, une vingtaine de places assises sont proposées afin de faciliter la dégustation des spécialités de la maison, en collaboration avec un torréfacteur de renom. La boulangerie n’est plus seulement un lieu de passage, elle devient un lieu de rencontres !
Début 2018, Gontran signe la « boulangerie » du Printemps du Goût, avec une carte voyageuse et gourmande (tourte seigle miso, pain chorizo sésame ou cake matcha/citron).

bandeau ferrandi

Café Pouchkine – Nina Métayer
A proximité de nombreux palaces parisiens tels l’Hôtel Ritz et l’Hôtel de Crillon, des célèbres enseignes et antiquaires de la rue du Faubourg Saint Honoré ou bien encore du musée du Louvre, le Café Pouchkine a inauguré le 30 novembre 2017 un vaste palais de la gourmandise ! Pâtisserie, bar, salon de thé, restaurant, l’établissement dispose également d’une large terrasse sur la place de la Madeleine, offrant une perspective unique sur le péristyle néo-classique de l’Eglise de la Madeleine. Cultivant à la fois épopée décorative, atmosphère intime, cuisine sincère et de qualité, le Café Pouchkine parisien est volontairement à contre-courant des cafés épurés, monochromes, open space… Chaque salon (ils sont au nombre de 4 : le Bar Pouchkine et le Salon Catherine II au rez-de-chaussée, le Salon Pavlovsk au premier étage, enfin le Salon Madeleine au deuxième étage) a été décoré et aménagé selon l’éclectisme culturel de la fin du XVIIIème siècle et du début du XIXème siècle. Les meilleurs artisans moscovites ont été sollicités, qu’ils soient peintres décorateurs, staffeurs, ébénistes… Les antiquités (lustres, sculptures, objets d’art) ont été chinées spécialement par Andrey Dellos qui, depuis l’inspiration à la patine des lieux, a veillé au moindre détail. La boutique du Café Pouchkine propose à la vente à emporter des viennoiseries, chocolats, gâteaux, macarons et bien entendu la plupart des fameux desserts de la carte, ainsi que l’offre de l’épicerie russe et ses tarama maison, saumons fumés, œufs de saumon, caviars, pithiviers, pirojkis et bien d’autres produits typiques. Autant de mets et gourmandises pour un apéritif thématique, un dîner en duo, un pique-nique entre amis…

bandeau ferrandi

Tomy&Co – Tomy Gousset
Avec Tomy & co, la cuisine du chef prend son envol : au plus près des produits, les assiettes se veulent généreuses en saveurs et épurées dans leur dressage. La carte change chaque mois, pour coller au plus près de la saison. Sensible à l’agriculture biologique et la traçabilité établie entre la terre et l’assiette, Tomy a fondé son propre jardin biologique au Château de Courances, grâce à Tomato & Co – organisme valorisant la terre et son travail. L’entrée végétarienne change chaque mois et est réalisée uniquement à partir des légumes cuits et crus du chef. Elle est le témoin gustatif de la démarche de Tomy : redécouvrir la vraie saveur des légumes. Pour les autres producteurs, une sélection rigoureuse a été réalisée par le chef : les poissons proviennent de Thierry Metayer depuis la Bretagne, le pain de Jean-Luc Poujauran et les viandes de la boucherie Lalauze. Le chef repense aujourd’hui la bistronomie en utilisant ses produits, tout en poussant les dressages vers l’esthétique appliquée dans un restaurant étoilé : surprendre le client, l’emmener là où il ne s’y attend pas, tel est le défi de Tomy. Avec cette volonté de rendre accessible la cuisine au plus grand nombre, Tomy Gousset remet le couvert avec Hugo&Co. Suite à son séjour à New York, le chef découvre à Brooklyn une cuisine cosmopolite qu’il veut aujourd’hui traduire à Paris. La carte aura donc des accents français bistronomiques, mais avec une ouverture sur le monde : méditerranée, Angleterre, Asie ou Etats-Unis… Le menu évoluera chaque mois pour respecter la saison et offrir des plats à partager, façon mix & match, à choisir au gré des envies et appétits. Ce nouveau projet permet à Tomy de faire évoluer ses équipes en leur confiant ce lieu populaire, s’inscrivant dans la même dynamique que son premier restaurant. Travaillant toujours avec les légumes de son potager bio au Château de Courances – via Tomato&co – Tomy fait découvrir les vraies saveurs de saison. Pour baptiser son nouveau restaurant, il fait un clin d’oeil à « Casa Hugo » dont il reprend les murs, tout en étant un hommage à son fils ainé… Hugo !

bandeau ferrandi

Partenaires